Google cède-t-il à la pression de ChatGPT après tout ?

chatbot google openai

On dirait que Google va bientôt montrer son propre modèle linguistique d’IA. La technologie devrait améliorer le moteur de recherche.

Google semble céder à la pression de ChatGPT après tout. Le modèle linguistique AI d’OpenAI a réussi à séduire le public et Microsoft veut profiter de ce succès par une éventuelle intégration dans Bing, entre autres.

Réorientation

Même si Google est actuellement à mille lieues d’avoir peur du moteur de recherche Bing en nombre d’utilisateurs, l’entreprise commence à avoir le feu aux fesses avec l’annonce de tels projets. Son approche précédemment prudente de la technologie cède donc la place à des projets de démonstration de son propre modèle linguistique d’IA, rapporte The New York Times.

Le PDG Sundar Pichai mènerait lui-même la charge pour faire en sorte que le développement de l’IA soit une priorité. La société devrait faire la démonstration des premiers développements lors de sa conférence I/O en mai, avoir au moins 20 produits d’IA en interne d’ici à la fin de l’année et un chatbot pour son moteur de recherche.

Investir plus loin

L’entreprise recherche assidûment les technologies qui permettront de faire remonter les chiffres d’affaires. La popularité de ChatGPT fait croire au PDG que l’IA y parviendra. Les fondateurs de Google, qui se sont rendus sur place le mois dernier pour travailler avec les dirigeants actuels de l’entreprise afin de déterminer les priorités pour l’avenir et de revoir les plans en matière d’IA, le confortent dans sa conviction.

« Je suis confiant en l’énorme opportunité qui nous attend grâce à la force de notre mission, la valeur de nos produits et services et nos investissements précoces dans l’IA », a précédemment envoyé Pichai à ses employés. « Pour l’exploiter à fond, il faut faire des choix difficiles. »

Le fait qu’auparavant la société n’ait rien révélé publiquement au sujet de ces premiers investissements est dû à des soucis de réputation. Le géant de la recherche compte un nombre important d’utilisateurs qui font confiance à l’exactitude des informations proposées. La démonstration publique de ChatGPT a fourni suffisamment de preuves que le modèle linguistique de l’IA est loin de fournir des informations correctes et qu’il est facile à manipuler.

newsletter

Abonnez-vous gratuitement à ITdaily !
Category(Required)
Consent(Required)
This field is for validation purposes and should be left unchanged.
retour à la maison