Déjà couverture nationale pour quatrième opérateur mobile belge

5G antenne

L’IBPT annonce que le débutant a acquis la totalité du spectre radioélectrique, c’est-à-dire 5G, 4G, 3G et 2G.

La semaine dernière, on a appris que cinq candidats se disputeront le spectre radioélectrique lors de la vente aux enchères tant attendue de la 5G en juin. Telenet, Proximus, Orange et Citymesh ont manifesté à l’avance leur intention de participer à l’appel d’offres, tandis que le NRB wallon a surpris en cinquième position. Le régulateur des télécommunications, l’IBPT, n’a lui-même mentionné aucun nom dans son annonce.

Le régulateur annonce maintenant via Belga que l’un des deux nouveaux entrants a déjà acheté une partie du spectre pour un prix initial de 83,34 millions d’euros. La formule de démarrage comportant des fréquences radio dans les différentes bandes de fréquences radio permet d’utiliser la 5G ainsi que les applications 2G, 3G et 4G. Elle garantit également une couverture nationale sur l’ensemble du territoire belge dans le cadre des différentes licences.

Cette formule de démarrage est mise à disposition par l’IBPT afin d’éviter que les nouveaux arrivants ne soient surenchéris par les autres participants lors des enchères. Toutefois, elle ne concerne qu’une partie du spectre dans chaque bande de fréquences ; les cinq candidats devront encore faire des offres pour le reste de la capacité.

Les trois opérateurs mobiles actuels, Orange, Proximus et Telenet, ont également déjà payé 73 millions d’euros chacun pour réserver une partie du spectre à la couverture nationale.

Citymesh le quatrième candidat ?

L’IBPT n’a pas non plus mentionné de noms lorsqu’il a précisé quel serait le quatrième opérateur mobile avec une couverture nationale. Très probablement, ce sera Citymesh. L’année dernière, elle s’est associée au spécialiste de l’informatique Cegeka, qui avait déjà racheté la société wallonne Gridmax. L’année dernière, Citymesh a déclaré qu’elle était intéressée par l’ensemble du spectre et s’est ainsi positionnée comme un quatrième acteur des télécommunications à part entière.

Mitch De Geest, PDG de Citymesh, ne sait pas si l’entreprise a déjà réservé des fréquences. « Je ne peux que répéter à ce stade que nous voulons jouer un rôle important dans le panorama des télécommunications de l’avenir en Belgique », a-t-il déclaré à Belga.

lees ook

newsletter

Abonnez-vous gratuitement à ITdaily !
Category(Required)
Consent(Required)
This field is for validation purposes and should be left unchanged.
retour à la maison